Hasta Bankairasan Delia yoga ARLES

 

UN TICKET POUR LES ÉTOILES

Un travail sur la fermeté, la discipline, la vaillance et le dépassement de soi. Tels sont les magnifiques enseignements de Hasta Bankairasan. Notez que la pratique proposée en fin d’article est adaptée. Ainsi, le voyage est à la portée de chacun(e).

LE CHEVALIER DANS LA FORÊT ENCHANTÉE

Il était une fois, un chevalier. Il ne possédait pour toute arme qu’un cœur bien trempé et une belle lance effilée.

Après bien des errances, il décida de faire halte aux abords d’uune forêt enchantée. D’abord, il ramassa du bois pour faire un beau feu. Lorsque le feu eut pris, il s’assit à côté, la lance bien droite, le cœur ferme. Son regard fixait l’obscurité insondable de la forêt, sans aucune peur.

L’histoire ne dit pas ce qu’il vit. Sans doute, des démons apparurent, des bêtes féroces. Des dragons aussi et peut-être même des fées.

Au matin, il repartit d’où il était venu. La fortune qu’il avait cherché pendant des années, il l’avait enfin trouvée. Ni princesse, ni pièces d’or, ni lampe magique. Le trésor était tout simplement à l’intérieur de lui.

ENSEIGNEMENTS

Le chevalier, c’est vous, c’est moi… Sur le chemin du yoga! Le feu symbolise l’ardeur de la pratique. La lance, c’est le bras levé dans Hasta Bankairasan. Cette tension vers plus grand, plus haut que nous.

La forêt enchantée avec ses démons, ses dragons, ses fées, représente les fluctuations du mental, toutes nos pensées. Le cœur ferme, c’est la vaillance. Le regard qui ne faiblit pas, c’est le drishti : accueillir sans bouger tout ce ce qui apparaît sur l’écran mental. Peurs, objections, douleurs, autant d’obstacles au cours du voyage.

PROPOSITION DE PRATIQUE

Il s’agit aujourd’hui d’apprivoiser Hasta Bankairasan. Car si vous avez lu le récit de ma propre expérience, vous risquez de vous effrayer (voir l’article en cliquant ici). Ce serait dommage! Je vous présente maintenant, inspirée par Catherine Laugée, enseignante de yoga, une version plus douce. Avec des effets, rapporte-t-elle, s-i-d-é-r-a-n-t-s.

Premièrement, asseyez-vous en tailleur dans une posture confortable.  Ensuite, levez le bras droit comme si vous vous branchiez sur le ciel. Le bras gauche reste sur le genou. Le pouce et l’index de la main gauche se touchent. Enfin, essayez le drishti. C’est-à-dire la fixité du regard, les yeux légèrement écarquillés. Cet engagement du regard aide à la concentration.

Catherine Laugée propose à ses élèves de rester dans l’asana pendant 15 respirations. D’abord 15 respirations, bras droit levé. Ensuite, sans vous départir de votre concentration, 15 respiration avec le bras gauche levé. Pour la transition suivante, également, vous resterez concentré et garderez les deux bras en l’air pendant 15 autres respirations.

Pour terminer, restez en méditation. Percevez comment,  en avançant sur le chemin du yoga, il devient possible de transcender les difficultés physiques et mentales. Et délectez-vous des résonances initiatiques de votre pratique.

OM NAMAH SHIVAYA

Delia

Catégories : Expériences initiatiquesYoga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *