yoga reiki arles meditation delia

Méditer

 

LA BONNE POSTURE ET LE BON MOMENT

Tout d’abord, prenez une posture confortable. N’hésitez pas à vous assoir sur une chaise ou sur vos talons. Deux ou trois briques de yoga feront aussi l’affaire. De cette façon, vous serez dos droit. Il est essentiel d’être à l’aise pour se consacrer entièrement à… notre activité de méditation. Par contre, si on s’allonge, on risque d’endormir notre attention. Or méditer c’est être vraiment alerte. Il y a mille façons de méditer, mille chemins. Qu’importe la technique, le but est de s’y investir pleinement jusqu’à ce que ça advienne.

Pour cela, les sages conseillent de méditer tous les jours à la même heure. Au lever pendant 20 minutes, voilà une bonne idée, après la douche par exemple, quand l’esprit est calme et que l’on ne s’est pas encore étourdi de paroles. Vous pouvez essayer de suivre les méditations guidées offertes sur des sites tels que Petit Bambou (les huit premières sont gratuites), vous pouvez aussi simplement vous assoir et  mettre votre attention sur votre respiration. Juste être là.

NON-JUGEMENT

Sachez qu’il n’y a ni bonne ni mauvaise méditation. A cette fin, il suffit de s’assoir et observer ce qui advient. Sans juger, sans ergoter. C’est à dire sans tenir conversation dans sa tête! Et cela arrivera forcément! La ou les petites voix intérieures qui chuchotent, babillent, cancanent ou CRIENT FORT, quel vacarme! Tant pis, tant mieux, on s’en aperçoit et on revient à l’observation de ce qui se passe.

En fin de compte, méditer, c’est s’assoir au bord de l’eau. Regarder les bateaux croiser au large sans s’embarquer à bord pour toutes sortes d’aventures.
Les maîtres comparent l’esprit à un lac. Comment voir le ciel, des nuages, quand l’eau est agitée, brouillée par nos pensées?
Laisser passer les pensées, l’eau s’apaise.
Nous pouvons alors refléter l’univers.

Méditation et poésie

Au huitième siècle, Li Po a su capter en quelques vers l’essence de la méditation :

Les oiseaux ont disparu dans le ciel
Le dernier nuage s’est évanoui
Nous sommes assis ensemble,
la montagne et moi
Jusqu’à ce que seule, la montagne demeure

OM SHANTI

Delia

 

 

 


2 commentaires

Juliette · 26 octobre 2018 à 10 h 54 min

Cela donne vraiment envie de s’y mettre, pourrais-tu nous proposer une méditation guidée ? Merci !

    Delia CURRO · 26 octobre 2018 à 11 h 03 min

    Merci Juliette pour ton idée, c’est en court. Je publie ça très vite.
    Bonne pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *