sagesse chinoise yoga reiki arles delia

Tout va bien!

Comme je suis heureuse, lorsque le Reiki et le yoga se rejoignent ! Notons une belle synchronicité ce week-end. Un élève Reiki m’a prêté un livre sur le Reiki où j’ai retrouvé une parabole que nous racontait souvent l’un de mes enseignants de yoga. L’histoire est pleine de sagesse. Elle se passe en Chine. C’est certainement une histoire universelle… Un exemple de pensée positive en action. Un mal peut être un bien… Hauts les coeurs, tout va bien!

Un peu à l’écart d’un village vivait un vieil homme. Il possédait un beau cheval. Il était très très pauvre mais refusait de se séparer de son animal. Les gens du village le trouvaient stupide. En effet, il aurait pu facilement vendre le cheval pour gagner un peu d’argent. Quoi qu’il en soit, un jour, le cheval disparu. Les gens du village n’étaient pas de mauvais bougres. Ils plaignirent le pauvre homme. De toute évidence, on lui avait volé l’animal ! Il aurait mieux fait de le vendre avant! Pourtant, le vieil homme répéta : « tout va bien, tout est pour le mieux».
Un beau jour, le cheval réapparut avec, à sa suite, une douzaine de chevaux sauvages. Le vieil homme sourit en murmurant: « tout va bien, tout est pour le mieux».
Le vieil homme avait un fils. Le fils s’occupa alors de dresser les chevaux. Il fit une chute et se cassa la jambe. De nouveau, les villageois plaignirent le vieil homme de ce malheur. Comme on pouvait s’y attendre, le vieillard se contenta de répéter : « tout va bien, tout est pour le mieux».
Ensuite, une guerre fut déclarée. C’est ainsi que tous les jeunes de la région durent partir se battre. Sauf le fils du vieil homme, qui fut déclaré inapte au combat.

Tout va bien, tout est pour le mieux…

 

Catégories : Sagesse

2 commentaires

Lionel · 21 novembre 2019 à 18 h 58 min

Bonsoir Délia

Merci pour ce partage. Il fait écho à ce que disait un autre formateur Jean-Jacques Crèvecoeur qui développe l’importance de s’abstenir de juger en reprenant la parabole du vieux chinois:
https://www.youtube.com/watch?v=7dCI-Gp4NoU

C’est curieux tout de même comment les choses peuvent parfois se combiner…
😉
« Tout va bien tout est pour le mieux » me ramène aussi à une émission radio avec Elisabeth Grimaud entendu il y a longtemps à propos de son livre du beau du bien et du bon:
https://www.youtube.com/watch?v=tKIYGevgAxA
Comment ces axes sont des forces pour nous. C’est plus terre à terre, mais ne sommes nous pas aussi des êtres de chair et de sang!?
😉
https://www.youtube.com/watch?v=tKIYGevgAxA

    Delia CURRO · 21 novembre 2019 à 21 h 43 min

    Merci Lionel, notamment pour le lien vidéo avec Jean-Jacques Crèvecoeur. Très intéressante leçon d’étymologie qui me renvoie aux enseignements yogique sur la non-séparation. Le mot « yoga » lui-même exprime le désir de rétablir l’unité originelle, c’est le « joug » autour du cou des boeufs qui permet de relier, de joindre… de retrouver un état de plénitude où les opposés se rapprochent et se confondent. Et bravo pour avoir reconnu cette histoire de sagesse si bien racontée dans la vidéo. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *