Nadi Shodana, la respiration alternée

Depuis notre premier moment sur terre, le souffle est aussi notre allié le plus fidèle. En effet, nous pouvons nous appuyer sur lui pour influer sur notre cerveau. Et en quelques sortes, moduler nos états d’âme. C’est pourquoi, en cas d’alerte, on aura facilement recours à Nadi Shodana, une respiration calmante et équilibrante.

 

UNE RESPIRATION  CALMANTE ET EQUILIBRANTE

Si vous êtes en proie à une grande frayeur, la respiration est un moyen extraordinaire pour se calmer. Pareillement dans les cas de stress, d’angoisse, de panique ou de colère, elle est toujours à portée de main. Nadi Shodana permet de réguler l’énergie des deux côtés de notre corps. Et d’équilibrer les deux hémisphères cérébraux.  Excellente également pour la concentration. Vous pouvez l’insérer dans votre programme du matin ou du soir. A la fin d’une séance de yoga (voir par exemple la séance en solo), avant la méditation ou la relaxation. De 5 à 20 ou 30 minutes, nul doute que vos journées en seront  transformées!

 

nadi shodana yoga reiki delia arlesPRATIQUE DE NADI SHODANA

Assis en tailleur ou dans une posture confortable. Il ne faut pas oublier que vous pouvez aussi pratiquer sur une chaise. La main gauche est sur le genou, pouce et index joints. C’est la main droite qui prendra Vishnou Mudra. C’est avec elle que vous alternerez le va-et-vient de l’air dans vos narines. Voyons donc la position de la main droite.

 

nadi shodana yoga reiki delia arles VISHNOU MUDRA

L’annulaire et le petit doigt sont dressés. Ensuite, le majeur et l’index sont repliés vers la paume. Enfin, le pouce est lui aussi en l’air. On bouchera alternativement la narine gauche avec l’annulaire et la narine droite avec le pouce. Pensez à relâcher l’épaule droite qui aura tendance à se crisper au début. Gardez la colonne et la tête bien droites. Surtout, ne forcez pas le geste sur vos narines. Votre nez est fragile! Fermez les yeux.

DEROULEMENT

Tout d’abord, prenez quelques respirations complètes.
Premièrement, expirez à gauche en bouchant la narine droite avec le pouce. Deuxièmement, inspirez du même côté.
Troisièmement, boucher la narine gauche et expirez à droite. Quatrièmement, inspirez du même côté(droit).
On continue de la même manière : expir et inspir d’un côté, expir et inspir de l’autre.
Vous terminerez votre série en expirant à gauche. Puis, vous resterez quelques minutes en observation.
Savourez le calme intérieur revenu. Constatez que le contrôle du souffle (pranayama) vous aide à revenir dans le présent. En ce sens, c’est aussi une méditation.

ET AVEC L’ENTRAÎNEMENT…

Vous pourrez vous concentrer sur le 3ème oeil. Finalement, vous essayerez petit à petit d’allonger vos expirs. Jusqu’a expirer le double de votre temps d’inspir. Vous pouvez compter, inspir 1,2,3,4 et expir jusqu’à 8. Et si ça vous chante, vous pouvez remplacer le comptage par un mantra. Tout peut être mantra. Que ce soit le « Om namah shivaya » sanskrit ou le prénom d’un être aimé. Ou bien une affirmation positive en 4 ou 8 syllabes. Le calme sera au rendez-vous, vous verrez. Et d’ailleurs, ne constatez-vous pas un espacement des
pensées? Alors, conquis(e)s?

 

PRATIQUEZ ET PRATIQUEZ ENCORE…

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *